INTERVIEW

La galerie Elsa Vanier, partenaire de 58 Facettes

ELSA VANIER

Association assez rare en France entre les codes d’une galerie et ceux du bijou, la galerie Elsa Vanier défend depuis près de 20 ans le bijou en tant qu’objet culturel créé par des artisans, artistes à part entière. Elsa Vanier nous livre ici sa passion et ses convictions.

Elsa, en quelques mots, qu’est-ce qui vous a amenée à fonder la galerie Elsa Vanier et qui sont les créateurs que vous représentez ?

Durant ma période étudiante, j’ai eu la chance de croiser et de me lier d’amitié avec Jean Vendome, devenu une référence française pour la joaillerie contemporaine. Vous pouvez d’ailleurs encore je l’espère voir l’hommage qui lui est donné au sein de 2 expositions à Paris, l’exposition Pierres Précieuses (au muséum national d’histoire naturelle) et l’exposition qui lui est consacrée à l’école des Arts Joailliers (Van Cleef et Arpels) jusqu’au 28 août 2021.

Après avoir travaillé 10 ans dans la finance et trois ans à Londres, je me suis formée à la gemmologie et l’idée de promouvoir des bijoutiers et des orfèvres impliqués dans la création contemporaine a pris de plus en plus de place dans ma vie. En 2003, j'ai ouvert une galerie à Paris, dans une petite rue du quartier Saint Germain des Prés. Rejointe par Béatrice Trelcat, également gemmologue, nous avons rapidement exposé une vingtaine de créateurs, organisant trois à quatre expositions annuelles, alternant des expositions à thème, collectives, et des expositions individuelles mettant en avant un ou deux créateurs en particulier.

Quels sont vos critères de sélection de ces créateurs de bijou contemporain ?

J’ai d’abord besoin d’être touchée, émue par l’objet : sa forme, ses références, son originalité, (un aspect essentiel) et son sens. Je peux avoir un coup de foudre mais parfois, j’ai besoin de temps et de conversations avec le créateur pour comprendre son univers et être en mesure de partager sa vision. Les créateurs que je soutiens font généralement appel à des matières rares, précieuses ou fascinantes mais quelques-uns sont attirés par des matériaux triviaux, rendus précieux par un travail exceptionnel. J’aime qu’ils proposent une réponse inattendue à la question du rôle du bijou, de sa relation au corps ou de ce qu’il dit de son porteur. 
Les deux aspects d’un bijou, le concept qu’il véhicule et la forme qu’il donne à voir ont autant d’importance pour moi. 

Il est vrai que par ma formation de gemmologue, je suis assez attirée par les pierres naturelles et les matières nobles. Si les bijoux que je mets en avant ne sont pas forcément précieux au sens des matières, tous les artistes de la galerie savent travailler l’or. Cependant, si cela fait sens pour une pièce donnée qu’une pierre soit traitée voire synthétique, parce que le bijou véhicule un message, proposant un décalage ou une touche d’humour, alors pourquoi pas ! Mais bien évidemment, ceci sera toujours précisé, comme la réglementation l’impose, d’ailleurs.

Ensuite, un artiste doit évoluer, se renouveler, et la galerie l’accompagne parfois dans ses recherches. Il m’est arrivé de donner cette impulsion. En effet, nos propositions d’expositions ont pu donner l’occasion d’expérimentations ou de découvertes : l’exposition Titanesque, par exemple fut pour plusieurs artistes l’occasion de travailler pour la première fois le titane ou bien, en 2020, l’exposition « Océan 2050 » leur a permis d’explorer le thème de la pollution plastique pour le Parcours Bijoux.

Collier réalisé par Claire Wolfstirn | Boucles d’oreilles : design Elsa Vanier

Et enfin, pourquoi le partenariat avec 58 Facettes ?

J’ai toujours cru au digital et en 2003, la galerie a ouvert simultanément rue du Pré aux Clercs et sur internet. Après les difficultés de maintenir un lieu ouvert en décembre 2018 et 2019, la pandémie a fini de me convaincre qu’il fallait mettre l’accent sur le digital. Je cherchais des partenaires et la rencontre avec les fondateurs de 58 Facettes a été un élément déterminant : ce partenariat nous a paru évident.

La présence de la galerie Elsa Vanier au sein de cette plate-forme de joaillerie française permet à nos créateurs installés en France de continuer à bénéficier de notre communication spécifique autour du bijou contemporain. Nos créateurs étrangers sont eux présents sur une autre plate-forme d’art contemporain internationale.

Le dynamisme de l’équipe de 58 Facettes nous a séduits, leur présence à la fois digitale et ponctuée d’événements « en ville », nous a rapprochés. C’est donc avec grand plaisir que j’inaugure ce premier événement 58 Facettes X Galerie Elsa Vanier. Il me donne l’occasion de réunir les créateurs de la galerie présents sur 58Facettes.fr, de présenter leurs pièces emblématiques… et quelques nouveautés !

Sélection de bijoux de la Galerie Elsa Vanier

Découvrez ces créateurs, lors du prochain Pop-up store du 10 au 13 juin 2021
Galerie Elsa Vanier X 58 Facettes
18 rue du pont Louis-Philippe Paris 4e
CLIQUER ICI POUR EN SAVOIR PLUS